AUDAVIA, spécialiste de la formation sur mesure Paris - Bordeaux - Quimper 0805 690 063 (appel gratuit) info@audavia.fr

Vous êtes salarié

L’évolution constante des marchés et des outils demande une mise à jour régulière de ses connaissances afin de développer ses compétences ou bien encore de se maintenir dans son emploi. Audavia peut vous accompagner pour relever ces challenges afin de répondre au mieux à vos besoins en établissant un programme et une pédagogie sur mesure tout en vous conseillant sur les différents dispositifs de financement existants.

Notre démarche est simple :

1°) Compréhension de vos besoins en formation (objectifs, durée, fréquence, méthodologie)

2°) Rédaction d’un contenu pédagogique personnalisé

3°) Conseils sur le financement de l’action de formation

4°) Gestion administrative du dossier de financement (si besoin)

Comment financer sa formation ?

 

Que ce soit pour acquérir de nouvelles compétences ou bien les développer tout au long de votre vie professionnelle, des dispositifs existent pour des formations plus ou moins longues et que ce soit à votre initiative ou celle de votre employeur. Le descriptif des différents dispositifs suivants pourra certainement vous permettre d’identifier la solution la plus adaptée à vos besoins et objectifs de formation :

Le CPF :

 

Depuis le 1er janvier 2015, tout salarié bénéficie d’un Compte Personnel de Formation (CPF) qui le suit tout au long de sa vie professionnelle. Chaque salarié devient ainsi acteur de l’évolution de ses compétences, cela peut également se faire en partenariat avec son employeur. Celui-ci a été modifié au 1er janvier 2019 avec une conversion des heures cumulées à hauteur de 15€ TTC/h pour que le compteur CPF soit dorénavant en euros.

Un site internet dédié existe : http://www.moncompteformation.gouv.fr/ et permet à chaque salarié de s’informer sur ce dispositif, de consulter en ligne son compteur, de connaitre la liste des formations éligibles et de directement s’inscrire à une action de formation.

Dans les grandes lignes, le compte personnel de formation (CPF) c’est :

  • Une ouverture des droits dès l’entrée sur le marché du travail à toute personne âgée d’au moins 16 ans jusqu’à son départ à la retraite (et par dérogation aux jeunes de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage).
  • Un compteur crédité à raison de 500€ TTC/an jusqu’à un maximum de 5000€ TTC. Les personnes non qualifiées et/ou en situation de handicap obtiennent 800€ TTC/an avec un plafond à 8000€ TTC.
  • Des heures non utilisées qui sont conservées en cas de changement de situation professionnelle.
  • Une gestion du CPF à l’extérieur de l’entreprise par la caisse des dépôts et consignation via le site Mon compte formation.

Certains salariés peuvent également bénéficier du C2P, le compte personnel de prévention lorsque leur emploi est exposé à un ou plusieurs facteurs de pénibilité. Le budget qui leur est alloué peut-être ajouté à leur budget CPF avec des conditions d’utilisation similaire.

Toutes les formations ne sont pas « éligibles » au CPF car elles doivent au choix :

  • Être certifiantes comme par exemple les formations de langues ou en informatique avec le TOSA
  • Permettre d’acquérir le « socle de connaissances et compétences » au-travers du certificat CLéA 
  • Réaliser un Bilan de compétences
  • Bénéficier d’une action d’accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)
  • Se former à la création d’entreprise

Les formations peuvent avoir lieu pendant le temps de travail (l’accord de l’employeur en amont est alors nécessaire) ou en dehors de celui-ci (aucun accord requis). Le refus par le salarié de mobiliser son CPF n’est jamais fautif. Sur le temps de travail le salarié doit exprimer sa demande au moins 60 jours avant la formation si cette dernière est inférieure à 6 mois (120 jours si supérieur). L’employeur a un délai de réponse de 30 jours calendaires (s’il ne répond pas cela vaut acceptation). En cas d’utilisation du CPF sur le temps de travail, l’employeur maintient la rémunération du salarié.

En tant que salarié, le financement de votre action de formation dans le cadre du CPF se fait grâce à votre compteur disponible sous moncompteformation.gouv.fr. La caisse des dépôts et consignation s’occupe de régler directement l’organisme de formation en fin de formation. Dans le cas où la formation coûte plus cher que ce dont vous disposez comme budget, il vous sera donné la possibilité de régler la différence en ligne par CB. (https://fr.dreamstime.com/credits)

Pensez à bien renseigner vos heures DIF sous votre espace moncompteformation.gouv.fr avant la fin de 2020 pour ne pas les perdre. De plus, il est important de faire cette démarche avant de démarrer une formation, car une fois celle-ci démarrée vous ne pourrez plus saisir vos heures DIF.

Le plan de développement des compétences :

 

Chaque entreprise doit (en théorie) construire, dans un cadre réglementé et en accord avec le comité d’entreprise ou des représentants du personnel (suivant la taille de l’entreprise), le plan de développement des compétences. Ce plan correspond à une stratégie de formation dans le but d’optimiser la montée en compétences des salariés afin de rendre son entreprise plus compétitive et d’accroître l’épanouissement de ses équipes au travail.

L’employeur construit souvent le plan au-travers des échanges avec les salariés comme par exemple lors des entretiens professionnels qui doivent se tenir tous les 2 ans. Donc n’hésitez pas à faire remonter des souhaits de formation.

L’employeur peut aussi juger nécessaire de former ses salariés sur des thématiques précises pour le bon développement de l’entreprise. Cette formation sera, bien entendu, prise en charge par votre employeur et le refus de la suivre peut constituer une faute professionnelle*.

*Les cas de refus acceptés sont : Bilan de compétences, VAE, formation qui se déroulerait en dehors du temps de travail et des conditions de formations pouvant être assimilées à un changement du contrat de travail.

Le Congé d’Examen :

 

Si vous souhaitez passer un examen pour valider votre niveau de compétences pour donner suite à une formation par exemple, sachez que vous pouvez faire la demande d’un Congé d’Examen. Différentes règles sont à suivre pour y prétendre :

  • Vous devez justifier de 24 mois (consécutifs ou non) en tant que salarié, dont 12 mois dans votre entreprise actuelle.
  • Votre demande doit concerner un examen répertorié au RNCP.
  • Votre demande devra être faite par lettre recommandée 60 jours avant la date de l’examen et votre employeur dispose de 30 jours pour vous répondre.
  • Vous disposez de 24h par an, soit 3 jours d’examen possible.

Si votre demande est acceptée, vous conserverez 100 % de votre rémunération en votre absence.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP) ou CPF de transition :

Le CPF de transition ou Projet de Transition Professionnelle (PTP) remplace le CIF (Congé Individuel de Formation). Celui-ci permet au salarié, qui souhaite suivre une formation, de s’absenter plusieurs semaines ou mois de l’entreprise.

Le PTP est ouvert à tous les salariés qui justifie d’au moins 2 ans (consécutifs ou non) d’activité, dont 1 an dans la même entreprise, quelque soit la nature des contrats successifs.

Une demande doit-être formulée à l’employeur. Ce dernier à la possibilité de la repousser une fois de maximum 9 mois. Une fois cette demande acceptée, le salarié conserve sa rémunération pendant toute la durée de la formation.

Toutes les informations relatives au CPF de transition se trouvent sur le site du Service-Public.

 

Nos équipes restent, bien entendu, à votre disposition pour vous aider à mettre en place votre projet de formation donc n’hésitez pas à nous solliciter.

Cliquez ici pour découvrir notre catalogue de formation

Vous avez un message ?

Appelez-nous au 0805 690 063 ou utilisez le formulaire suivant, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.